Comment diminuer les désabonnements des campagnes d’emailing ?  

Le désabonnement ou la désinscription est toujours un casse-tête pour un propriétaire de liste.
Il a peur de perdre des contacts et donc des commandes.
Il s’accroche donc à tous les contacts de sa liste de diffusion.

Pourtant, une liste vit, ses désinscriptions sont indispensables et elles évitent des blocages.  
Il est néanmoins intéressant de les comprendre et de mettre en place des actions afin de les minimiser.

Je vous propose de voir :

  • le cadre juridique sur le sujet,
  • les principaux motifs de désabonnement,
  • les seuils de désabonnement à ne pas dépasser,
  • quelques textes d’exemple pour le désabonnement,
  • les actions pour les diminuer,
  • la visibilité de l’opt-out ou l’appui sur le bouton spam,
  • le risque du désabonnement,  
  • et, de conclure sur ce sujet

I Le désabonnement : une obligation

Vous entendrez parler de désabonnement, de désinscription ou d’opt-out, tous ces termes sont équivalents.
La LCEN (loi de Confiance de l’Économie Numérique) du 21 juin 2004 a défini son cadre.

Pour toute communication électronique dont l’email marketing fait partie, la désinscription est la plus facile possible et elle doit s’effectuer dans les meilleurs délais.  

II Les principaux motifs de désabonnement

Je vous indique les 6 cas les plus courants de désinscriptions :  

  1. le manque initial d’intérêt, le destinataire n’a pas accordé son consentement pour recevoir des messages (la prospection est autorisée en B2B),
  2. la perte d’intérêt : le sujet a été abandonné, la personne change de poste ou de société…
  3. la fréquence est incorrecte, la pression est trop faible ou trop forte,
  4. la segmentation est à revoir, le contenu des messages n’intéresse pas,
  5. la qualité de la composition est faible, les tests ne sont pas réalisés ou ils le sont partiellement : liens brisés, composition déstructurée…
  6. la lassitude face à un contenu toujours identique qui n’évolue jamais.

Comme vous le constatez, il existe des solutions pour certains cas : la fréquence, la segmentation, la qualité de la composition et du contenu.
Par contre, la perte d’intérêt n’offre pas de réponse.

III Les seuils du désabonnement

Les seuils varient selon le type d’envoi.
Pour de l’opt-in ou lorsqu’un consentement préalable a eu lieu, le taux idéal se situe aux environs de 0,2 %.
Une ligne rouge à éviter débute à  0,5 %, vous avez des risques de blocage.
Pour des campagnes de prospection, le taux monte jusqu’à 2 % environ.  

IV Quelques textes de désabonnement

La rédaction du  texte du désabonnement est la plus claire possible :

  • si vous ne souhaitez plus recevoir nos messages, cliquez ici pour vous désinscrire
  • une désinscription en un seul clic
  • vous ne recevrez plus de messages après avoir appuyé sur ce lien
  • se désabonner de la liste
  • suivez ce lien pour vous désabonner
  • vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur ce lien
  • vous désinscrire immédiatement de la liste de diffusion
Taux de désabonnement en emailing

V Les 7 actions intéressantes pour diminuer les désabonnements

Découvrez 7 actions indispensables pour diminuer vos désabonnements.

V.1 Le contenu

Pensez à fournir du contenu varié pour éviter la lassitude.
Par exemple des listes, des réponses à des questions, des cas pratiques… sont des exemples de contenu.

V.2 La fréquence

Une pression trop forte conduit à des problèmes de délivrabilité et à des désabonnements.

D’un autre côté, lorsque vous envoyez trop peu, vos destinataires vous oublient et ils se désabonnent lors de la réception de vos messages.
Certains prestataires d’envoi proposent un centre de préférences.
Il est possible de moduler la fréquence selon les attentes du destinataire.  

V.3 La segmentation

Vous traitez des sujets différents. Par exemple, en email marketing, il existe des parties techniques et d’autres marketing.
Il est donc possible de segmenter selon ses 2 critères.

V.4 L’enquête annuelle

Il est intéressant de recueillir l’avis de vos destinataires une fois par an.
Vous y discutez du contenu, de la fréquence, de l’heure et du jour d’envoi…

V.5 Les emails de réengagement

Lorsque les personnes n’ouvrent pas ou ne cliquent plus depuis un seuil de campagne à définir, vous leur envoyez un ou plusieurs messages de réengagement.

Et vous les retirez de la liste s’ils ne répondent pas, vous gagnez de la délivrabilité.

V.6 Comprendre les causes de désabonnement

Certaines plateformes d’envoi proposent suite à la désinscription d’en comprendre la cause.

Les personnes concernées sont en mesure de sélectionner un choix prédéfini : trop de messages, ne s’est jamais inscrit sur la liste, n’est plus intéressé… et d’expliciter leurs réponses.
Il est ainsi possible de rectifier le tir à terme.

V.7 L’insatisfaction

Les clients insatisfaits qui ne trouvent pas une réponse à leurs questions ont une tendance très forte à la désinscription.

Il est donc essentiel de prévenir cette situation et d’apporter des réponses concrètes à toute potentielle insatisfaction.  

VI La visibilité ou l’appui en spam

Parfois, en prospection, dans la majorité des cas, vous recevez des messages où le lien de désabonnement n’existe pas.

La sanction risque d’être plus lourde, un appui sur le bouton spam.
Cette action est très mal interprétée au niveau des filtres antispam.

Dans le cadre de campagnes régulières, il est nécessaire d’avoir un lien le plus visible possible.
Le lien de fin est obligatoire, les destinataires sont habitués à cette place.
Il vaut mieux ne pas changer ses habitudes.

Comme je vous l’ai indiqué précédemment, le texte est clair.
Enfin, pour des compositions qui dépassent la taille d’un écran, un second lien en début de message est à privilégier lorsque c’est possible.

VII Le risque du désabonnement

Les spammeurs utilisent le lien de désinscription pour valider votre adresse.

Le lien de désabonnement a alors  un effet contraire à celui attendu.
Au lieu de stopper les envois, il les intensifie.

2e cas dont les conséquences sont plus graves, le lien est utilisé pour installer un malware sur votre équipement ou le système informatique de votre entreprise.

C’est pourquoi, vous recevez de temps en temps des personnes qui ne cliquent pas sur le lien et vous demandent de les désabonner en répondant au message.

Pensez à cliquer sur leur lien pour effectuer le désabonnement et à leur répondre qu’ils ont bien été désinscrits pour les rassurer.

Conclusion sur les désabonnements d’une liste d’emails

L’opt-out est une obligation légale, toute personne qui demande un désabonnement doit avoir une manière facile et rapide de le faire, si possible la prise en compte s’effectue dès que la demande est formulée.

Certains désabonnements sont inévitables : projet arrêté, changement de poste… d’autres sont plus inquiétants lorsqu’ils concernent la fréquence, la pertinence du contenu…

Dans ces cas, il faut réagir, je vous ai proposé 7 pistes pour les réduire au minimum.

Le lien de désinscription doit être clair, facile à trouver, son appui est 100 fois préférable à une déclaration en spam.

Et pour finir, pensez aussi à suivre vos taux de désabonnement et à ne pas dépasser les seuils indiqués.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour gérer votre stratégie de désabonnement.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à la fin.


Pour approfondir vos connaissances en email marketing, consulter en détails l’offre de formation en ligne : 
Comment maîtriser ses campagnes d’emailing sur tous les aspects ?

9 réflexions sur “Comment diminuer les désabonnements des campagnes d’emailing ?  ”

  1. Bravo pour ce rappel sur les abonnements mails. J’ai souvent le réflexe de supprimer les mails d abonnement indésirables, mais je ne m attaque pas a la source du problème qui serait tout simplement de se désabonner.
    Merci pour ce rappel très bien expliqué. 😁

  2. Merci pour ce nouvel article. J’ai pris bonne note de l’intérêt de connaître la motivation à la désinscription. Il est en effet intéressant de connaitre le « pourquoi ». L’autre point que j’ai bien noté pour ma part est l’email de réengagement. On y pense trop peu mais je le trouve intéressant pour relancer en effet l’intérêt à la newsletter ou à l’inverse supprimer un contact qui au final n’est pas qualifié.

  3. Merci pour cet article. Je le vois bien avec le temps, on ne lit plus certains e-mails. Je pense qu’il est aussi intéressant de regarder le taux d’ouverture qui est un précurseur du désabonnement. Pour ma part, c’est souvent une fréquence trop élevé (au delà de 2 par semaine) qui me fait me désinscrire. Si la fréquence est élevée et que je souhaite néanmoins maintenir le mail je crée une règle de classement automatique.

    1. Merci pour ces informations.
      Pour des envois plusieurs fois par semaine, il est aussi possible de passer par un prestataire avec un centre de préférences.
      Le destinataire est alors en mesure de diminuer la fréquence s’il le souhaite et de choisir les meilleurs jours pour lui.

  4. Merci pour cet aspect de l’emailing… C’est mieux d’avoir des gens satisfaits de notre contenu que ceux mécontents, des fausses adresses aussi malheureusement qui font partie de la liste comme : iuywdhbfds@gmail.com alors il vaut mieux les éliminer de nos contacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut