Email de bienvenue : la liste des points à vérifier

Vous vous interrogez sur la pertinence de votre email de bienvenue.
Il est déjà en place ou vous êtes en train de le rédiger.

Tout d’abord, les statistiques sur le sujet sont très nombreuses.
Experian, société spécialisée dans les outils de gestion de la relation client, indique un taux d’ouverture moyen de 57 %.

Il représente le début de la relation, un message à soigner particulièrement.

L’objectif de cet article est d’être un fil conducteur pour rédiger et améliorer un email de bienvenue solo.
Il est aussi possible de le décliner sous la forme d’une séquence, cette autre approche n’a pas étudié dans cet article.
Sur une approche solo, il est déconseillé d’y vendre. 

I Les objectifs de l’email de bienvenue  

L’étape de début et de définir les objectifs voulus. 

Quelques exemples :

  • valider l’adresse email de votre inscrit,
  • augmenter la délivrabilité des messages à venir,
  • présenter les valeurs de l’entreprise,
  • dévoiler le ton utilisé pour les prochains messages,
  • amener du trafic vers le site,
  • indiquer précisément la fréquence, le type de messages…,
  • éliminer les simples curieux qui s’inscrivent sans lire attentivement ou pour récupérer le cadeau initial…

Ce dernier objectif vous surprend certainement.
C’est tout à fait normal.

Il existe dans toutes les listes des inscrits plus ou moins fantômes, il est essentiel de les identifier au plus tôt.
Leur motivation est généralement le cadeau ou le lead magnet lorsqu’il existe puis ils ne feront plus rien après.
Les pousser à se désinscrire dès le début est salutaire pour la délivrabilité des envois futurs.
Dans tous les cas, ils sont à éliminer lors des campagnes de réengagement.

II L’appel à l’action du côté du destinataire

L’appel à l’action du destinataire est, par contre, unique :

  • téléchargez un document,
  • recevoir les résultats d’un quiz, d’une analyse….,
  • accéder aux messages précédemment envoyés,
  • répondre à une question,
  • mettre l’adresse d’expédition dans le carnet de contacts,
  • trouver la réponse à une énigme

III Les éléments pour favoriser l’ouverture

Ils sont au nombre de 4 à 5 au plus.  

III.1 Le nom de l’expéditeur

Pour être vu intégralement, il est inférieur ou égal à 21 caractères.
Il est facile à mémoriser et accompagne les futures campagnes.

Conseil : préciser le nom de l’entreprise, l’exception, la construction d’une marque sur une personne physique.

III.2 L’adresse d’expéditeur

Elle est rarement visible hormis dans le volet de lecture (la partie visible dans certaines messageries sans ouvrir le message).
Et bien sûr, lorsque le destinataire inclut l’adresse dans son carnet d’adresses.

2 conseils, éviter :

  • les séries de chiffres qui s’assimilent à du spam ;
  • l’adresse no-reply (le canal email est conçu pour du conversationnel).

III.3 L’objet et le preheader

La précision est de mise.
Les objets vagues de type :

  • inscription confirmée,
  • vous avez pris la meilleure décision de votre journée
  • bienvenue à bord…

sont à éviter      
Il faut insuffler de la curiosité, de la créativité par exemple.

III.4 Le volet de lecture

Regarder le message dans un volet de lecture pour voir si son début incite à l’ouverture.

Dans un univers professionnel, les 5 premières lignes sont généralement vues sans que le message soit ouvert.
Tout est désormais prêt pour l’ouverture.

Email de bienvenue

IV Le corps du texte

Avant toute rédaction, un ton de message a été défini : sérieux, positif, conversationnel, humoristique…  

Le corps du texte est court, 4 paragraphes au plus, il est possible de changer leur ordre.
Par contre, conserver les informations indiquées.
 
Le 1er souhaite la bienvenue, il remercie.
Le 2e présente brièvement les valeurs de la société, le secteur.
Le 3e rappelle le type de message, la fréquence, il est possible d’y indiquer le jour du prochain envoi, par exemple.
Le 4e représente l’appel à l’action souhaité.

Pour de meilleurs résultats, l’email de bienvenue est signé du responsable des envois.
Une autre solution est d’utiliser le nom du fondateur.
Et il se conclut avec un lien de désinscription.

Avant l’envoi, la phase de tests est essentielle : liens, ratio image/texte, blacklists, spam words (pour le B2B), poids de la composition…  

V Récapitulatif des actions à vérifier sur un email de bienvenue

L’objectif  
Le nom de l’expéditeur
L’adresse d’expédition
L’objet
Le preheader
Le volet de lecture
Le ou les appels à l’action du message
Le corps du texte et ses 4 paragraphes
Le ton
Le lien de désinscription
Les tests du message  

VI Un exemple de message de bienvenue  

Un exemple concret vaut 1000 démonstrations.

Objet : Vous êtes bien inscrit – Quelle est la suite ?
Preheader : En route vers le pays de l’emailing durable

Bonjour Rémi,

Un grand merci pour votre inscription.

Tous les mardis à 12 h 30, le résultat de l’enquête hebdomadaire de Marie et Xavier, les détectives de Blue-Emailing se faufile dans votre messagerie :

  • une anecdote,
  • un article de fond.

Depuis 2006, Blue-Emailing défend un emailing durable et écoresponsable.
Nous sommes ravis de voir que vous partagez aussi ces valeurs.

Merci de penser à inclure l’adresse (adresse à préciser) dans votre carnet de contacts.
Même les experts sont confrontés à la problématique du dossier spam.

Mardi arrivera très vite.  
Très bonne journée

Marie et Xavier
Détectives Blue-emailing
01 43 80 03 76
www.blue-emailing.com

Lien de désinscription


FAQ : les 3 questions à se poser après la mise en place

À quel moment envoyer l’email de bienvenue ?

L’immédiateté après l’inscription est un problème lorsque des inscrits utilisent des adresses jetables pour récupérer uniquement le cadeau promis.

Un envoi plus de 15 minutes après l’inscription présente un risque d’oubli.

Certaines adresses jetables ont une durée de vie maximale de 10 minutes.

Un délai de 12 minutes environ est une bonne solution.  

Il existe très peu d’adresses jetables sur votre cible, un délai d’1 à 2 minutes après l’inscription est à privilégier.

À  partir de quel seuil d’ouverture adopter des actions correctives ?

En dessous de 50 %, des actions correctives sont à envisager.
Il représente le message le plus ouvert, avec une plage d’ouverture de 50 % à 80 %.

Comment améliorer son email de bienvenue ?

Pour tous ceux qui collectent au moins 2000 adresses tous les ans, il est possible d’effectuer des tests  A/B sur ces ouvertures.
La 2e piste concerne le suivi des statistiques.
Des changements sont effectués selon les analyses.  

Il est essentiel de travailler sur la partie ouverture à travers les éléments vus puis sur l’engagement avec le corps du texte.

La délivrabilité a aussi son mot à dire, elle explique des résultats de piètre qualité.  

Un email de bienvenue reste stable au moins 6 mois, éviter les changements trop fréquents.

Conclusion sur l’email de bienvenue

C’est une première impression, à soigner.

Elle est équivalente, à la première fois que l’on rencontre quelqu’un dans le monde physique.  

Le message rassure sur la validité de l’inscription.

Pour le réussir, il est essentiel de vérifier les différents points cités précédemment.

Le suivi des statistiques d’ouverture, de clic et d’erreur, les tests A/B donnent des pistes d’amélioration.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à la fin.

3 exemples commentés d’email de bienvenue

7 réflexions sur “Email de bienvenue : la liste des points à vérifier”

  1. Merci pour cet article très complet !
    Je suis sur le point d’aborder cette phase de mon travail, et tes conseils me seront précieux !
    J’avoue que j’avais un peu peur de me lancer à l’aveuglette dans ce passage obligé. Voilà qui va me guider efficacement !

  2. Je suis blogueuse, et j’arrive à ce point du développement (encore bien modeste) de mon activité. Je te remercie pour tous ces conseils qui vont me faire gagner du temps, de l’énergie… et me donner un peu de sérénité ! Car l’email de bienvenue est un « premier contact » à ne pas rater ! Me voilà prête !

  3. Merci pour cet article complet et précis qui comporte des chiffres et des actions concrètes ! Je ne savais pas qu’il fallait éviter les e-mails no-reply. Je vais utiliser cet article comme base pour améliorer mon e-mail de bienvenue.

  4. J’ai apprécié ton article clair et pédagogique. J’ai compris comment améliorer mon mail de bienvenue avec tes points clés bien résumés 😉 merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut