Pourquoi mes emails ne sont-ils pas lus et quelles solutions y apporter ?

Il existe des tas de raisons pour lesquelles des emails finissent directement dans la corbeille sans passer par la phase de lecture.
Je partage avec vous une des causes les plus communes.

L'histoire de Nicolas

Comment écrire des emails lus ?

Tout d’abord, intéressons-nous à un cas concret.
Transportez-vous au collège lorsque vous étiez un jeune adolescent.
Je le nomme Nicolas, vous allez certainement l’identifier sous un autre prénom.

Nicolas est excellent dans toutes les matières et pourtant il n’a pas d’amis ou très peu.
Il est assez mignon et les filles ne le remarquent pas.
Comme Achille, le héros d’Homère, il a un défaut.

Laissons la parole au grand Oscar Wilde et découvrons son talon d’Achille :

L’ennui est la seule chose horrible dans ce monde. C’est le seul péché pour lequel il n’existe pas de pardon.

Et oui, Nicolas est brillant mais il est ennuyeux !

Des interrogations sur vos e-mailings

Revenons à vos campagnes d’emailing ?
Je suis désolée d’être aussi abrupte.
Vos messages ont de la valeur et pourtant ils ne sont pas lus. 

Quelle est l’attractivité de vos messages ?
Relisez vos messages et réalisez votre autocritique.
Demandez aussi à votre entourage ce qu’ils en pensent en toute honnêteté.
Vous êtes convaincu que vous devez progresser sur ce sujet
Voyons donc comment rendre vos campagnes d’emailing plus attractives ?

8 pistes à explorer pour une meilleure lecture de vos e-mailings

1. Raconter une histoire

Depuis la nuit des temps, les hommes se racontent des histoires.
Elles offrent l’opportunité d’une transmission (en emailing, nous sommes sur de la viralité), d’une meilleure mémorisation.
Elles font naître des émotions indispensables à tout achat.
Bref, elles n’ont que des avantages.

2. Les mots images et les mots abstraits

Deux exemples, en règle générale, l’abstrait attire peu même les publics scientifiques.
Les mots images sont indispensables pour une meilleure compréhension du message. 

L’utilisation de mots exclusivement abstraits engendre un risque de noyer vos lecteurs et de les perdre définitivement.

  • Exemple 1 : Suivez ce lien est abstrait
    Un texte avec une image : Téléchargez vos 9 astuces…
    Le mot téléchargez est un mot image car il symbolise une action et le document obtenu.
  • Exemple 2 : Vous bénéficiez d’un espace de stockage d’1 Go pour vos images. Cette phrase ne dira pas grand-chose à la plupart d’entre nous.
    La solution : vous bénéficiez d’un stockage d’environ 280 images
    Le deuxième exemple de la volumétrie moyenne est plus parlant.

3. Motivez votre audience

Faites participer votre liste. 
Le premier message dévoile 3 astuces parmi 7.
Votre liste répond à ce premier message, il souhaite un second message sur les 4 dernières astuces.
A partir d’un seuil de réponses défini au préalable, vous envoyez les 4 astuces.
Vous gagnez ainsi en délivrabilité.

Le sondage constitue une autre possibilité.
Demandez l’avis de la liste pour amener plus de valeur à vos contenus.
Nous sommes dans une stratégie de gagnant/gagnant.

Dernière piste : vos destinataires posent des questions sur vos contenus ou ils ont des interrogations supplémentaires.

4. Des caractéristiques au lieu de bénéfices

Prenons le cas de la messagerie gratuite Gmail, elle offre 15 Go de stockage.
Transformer cette caractéristique en bénéfices.

Avec sa capacité de stockage, Gmail accompagne ses utilisateurs tout au long de leur vie.
Retrouvez un email parmi des dizaines de milliers de messages devient un jeu d’enfant.

Il existe même un classement plus fin :

  • caractéristiques,
  • avantages,
  • bénéfices.

Exemple : l’achat d’un appartement de 5 pièces avec 3 chambres pour une famille de 4 personnes.

  • Caractéristiques : l’appartement comprend 3 chambres
  • Avantages : chaque enfant a sa propre chambre
  • Bénéfices : vos enfants s’épanouissent.

Indiquez toujours des bénéfices dans vos emails. Ils sont plus attractifs et ils favorisent les ventes.

5. Les bénéfices des bénéfices

Les bénéfices, c’est bien.
Néanmoins, il existe encore mieux : les bénéfices des bénéfices.

Exemple dans l’univers professionnel.
L’utilisation d’un CRM

  • Bénéfice : augmentez le panier moyen de vos clients.
  • Bénéfice de bénéfice : augmentez le panier moyen de vos clients et dégagez plus de marge.

Second exemple :

  • Bénéfice : intégrez un minimum de 35 emails qualifiés par jour à votre liste.
  • Bénéfice de bénéfice : intégrez un minimum de 35 emails qualifiés par jour dans votre liste et obtenez une augmentation d’au moins 10% de votre CA en 6 mois.

6. Le pouvoir des mots

Le grand copywriter Raymond Rubicam offre une illustration parfaite de ce pouvoir.

Au cours des années 1920, il a travaillé sur une publicité pour les pianos Steinway.
Durant ses recherches sur cette marque, il découvre que Wagner, Liszt… l’ont plébiscitée.

Il a alors l’idée d’un titre hors normes : Le  piano des immortels.

Second exemple, un slogan politique de la campagne de Francois Mitterand.
L’agence Séguéla en est l’auteur :
La force tranquille

En langage de puriste, on évoque le terme d’oxymore.
L’association de deux termes à priori contradictoires, le cerveau remarque cette anomalie et la retient.

Dans tous les cas, sachez surprendre votre auditoire. 

7. Variez les plaisirs

Au début, nous avons évoqué les histoires. Cet article a même commencé avec une histoire.
Sachez varier le type d’emails, autrement la lassitude s’installe.

Quelques exemples :

  • la liste,
  • l’histoire,
  • les comparatifs,
  • le dialogue entre 2 personnes,
  • la découverte de nouvelles solutions,
  • l’exemple commenté…

8. Suscitez la curiosité

Évitez d’indiquer la solution dès le début.
Plus le nombre d’emails lus intégralement augmente, plus vos ventes augmentent.

Une solution est d’utiliser l’effet Cliffhanger : la tactique des séries.
L’épisode s’arrête à un moment crucial : le héros est en danger, que  va-t-il se passer ?
Il vous faudra attendre le prochain épisode pour le découvrir.

Guillaume Musso, l’écrivain mondialement reconnu, est un spécialiste de cette tactique.
Prenez un de ses livres et étudiez comment il maintient le suspense.
En règle générale, la page suivante vous donne la réponse de la précédente page.

Dans le cas d’un email, l’histoire est coupée au moment où le lecteur est en attente de la réponse.
Par contre, la technique du teasing s’effectue sur une période d’une semaine au plus entre les 2 messages.
Autrement, votre lecteur oubliera la 1ère partie.


Pour conclure, pensez à vérifier l’orthographe et la grammaire de vos messages.
Correcteur utile : Reverso

Agissez - Mettez en pratique

Agissez sur vos campagnes d’e-mailing

Vous disposez désormais de 8 axes pour augmenter l’efficacité de vos emails.
Choisissez l’axe sur lequel vous êtes le plus à l’aise ou sur lequel votre demande est la plus forte.
Puis, lancez-vous ! 

C’est dans l’action que l’on progresse.
Partagez vos réflexions dans les commentaires.

Comment Accroître Durablement votre Taux d’Ouverture Emailing ?

7 Astuces pour Accroître la Pertinence de vos Objets d’Email Marketing

Restons en contact – Améliorer votre délivrabilité

Découvrez 11 astuces pour doper votre délivrabilité.
Recevez l’information du mardi midi pour une connaissance pratique et approfondie de l’emailing.

Envoi d'un message tous les mardis.

7 réflexions sur “Pourquoi mes emails ne sont-ils pas lus et quelles solutions y apporter ?”

  1. Merci pour cet article 😉 Il comporte beaucoup d’idées très astucieuses pour améliorer la lecture de ses E-mails. Je retiens le story telling !!! Pas toujours évident, mais terriblement efficace !!!

  2. Excellent article !
    Je me rends compte que l’exercice est bien plus complexe qu’on ne le croit.
    Et pourtant cela parait simple avec tous ces conseils.

    Je prend note ! Merci infiniment 🙂

  3. Un grand merci pour cet article non seulement des plus utiles mais très bien structuré et agréable à lire 🌸 j’ai hâte de découvrir le prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut