Quand faut-il changer de plateforme d’envoi de campagnes d’emailing ?

Rester chez son prestataire d’envoi ou au contraire s’en aller : une question qui taraude de nombreuses entreprises.
Tout dépend de la cause du changement et de son coût lorsque vous décidez de partir.

Je vous propose d’aborder les sujets suivants :

  • 5 cas où le changement est salutaire.
  • 3 exemples où il n’apporte rien.
  • 2 idées-clés à retenir sur le sujet
  • Les conséquences du changement
  • Et une conclusion sur ce potentiel changement.

I Les 5 cas où le changement est nécessaire

I.1 Cas n°1 – L’évolution de la plateforme et de la communauté

Pour perdurer un logiciel doit évoluer et être entouré d’une communauté active.
Comme dans tous les business, la fidélité est une clé de succès.

Vous constatez une perte de compétitivité de votre prestataire, il est important de se pencher sur la concurrence.

Un exemple concret jusqu’au milieu des années 2010, la société Aweber régnait en maître sur le marché de l’automatisation des campagnes d’emailing.

Puis, les prestataires d’envoi ont commencé à intégrer des séquences automatisées dans leurs solutions, de nouveaux acteurs se sont créés.
 
Aweber a donc perdu sa supériorité sur le marché.     

Autre exemple, l’IA générative est de plus en plus présente.
Il est donc intéressant de s’interroger sur les avancées de votre fournisseur sur ce sujet.

I.2 Cas n°2 – Les séquences automatisées  

Email de bienvenue, de réengagement, tunnels de vente… les emails automatisés sont apparus en force au milieu de la décennie 2010.

En près de 10 ans, les solutions se sont complexifiées.
Certaines sociétés ont posé des centaines de séquences.

Votre outil ne répond pas à tous vos besoins, il est intéressant de se pencher sur le sujet.

I.3 Cas n°3 – Le prix

Les modèles économiques des prestataires d’envoi ont beaucoup évolué.

En B2B, la majorité des bases sont de quelques milliers d’adresses avec un envoi toutes les semaines.
Sur ce type de bases, il était donc intéressant d’acheter des packs de crédits dont la durée d’utilisation était illimitée.

Ce modèle n’existe plus chez la plupart des fournisseurs, la durée d’utilisation des crédits a été limitée ou le prix de cette option est désormais dissuasive.

Dans le cas où la tarification change radicalement, il est intéressant de se pencher sur un changement de prestataire.

I.4 Cas n°4 – L’écosystème

Il représente une partie négligée et c’est bien dommage.

Une solution d’emailing fonctionne rarement toute seule.

Il est essentiel de voir comment les outils s’interfacent entre eux ?

Par exemple, la suppression des cookies tiers donne un poids plus important aux données zéro-party (les données récupérées dans les enquêtes, les quiz…).
Ces éléments ne peuvent pas être déduits d’analyses de données ou à partir de recherches effectuées sur Internet.

Un exemple concret, votre client est-il prêt à vous recommander ?

Cette configuration nécessite un besoin de stocker en un même endroit, souvent le CRM, les données d’enquête et les données du client.

Il est donc intéressant de se poser la question sur les outils qui gravitent autour de votre solution d’envoi d’emailings et comment les interfacer.

I.5 Cas n°5 – Un support client

Le support client est quasiment inexistant ou inefficace.

Il se fait dans une langue différente et les interlocuteurs ne comprennent pas toujours vos besoins.
Un support rapide et efficace est indispensable.

Choix de sa plateforme d'envoi de campagnes d'emailing

II Les cas où le changement est déconseillé

II.1 Cas n°1 – La délivrabilité

Vous avez des problématiques sur vos messages, ils arrivent en spam.

Les passages en spam sont en grande partie de votre ressort.

Il est tout à fait possible qu’au début, vous passiez chez un nouveau prestataire. Puis, le problème survient de nouveau.

Dans ce cas, il vaut mieux travailler avec un expert du secteur pour comprendre le pourquoi de cette situation.

II.2 Cas n°2 – La recherche du plus bas prix

Une partie du B2B copie de plus en plus les comportements du B2C.
Il n’est pas rare de voir des prestataires d’envoi proposer des solutions à un prix cassé pendant un an pour le Black Friday, par exemple, pour les nouveaux clients. 

Les clients fidèles doivent bénéficier de conditions plus avantageuses.

De plus, la stratégie de changer de prestataire tous les ans est contre productive.

II.3 Cas n°3 – Les éléments manquants existent en externe

Certaines briques voulues existent en externe.
Prenons le cas du rendu des messages.

Votre prestataire ne le propose pas, il est tout à fait possible de trouver une solution externe et de l’interfacer avec votre solution.

Avant tout changement, pensez à regarder l’extérieur.
Il est parfois plus facile de connecter.

III 2 idées-clés à retenir sur le sujet

Les prestataires d’envoi ne fonctionnent pas tous de la même façon.

III.1 Idée-clé n°1 – Les statistiques

Lorsque vous changez de prestataire d’envoi, vous devez regarder comment sont calculés vos taux.

Un exemple tout simple, le dénominateur du taux de clic varie.

Certains fournisseurs prennent les aboutis, d’autres les délivrés ou les envoyés.

Les aboutis correspondent aux emails valides, ils peuvent ne pas être délivrés car ils sont coincés au niveau des filtres.

Des variations de taux sont parfois dues uniquement au calcul.

III.2 Idée-clé n°2 – Le traitement de la base

Le traitement de la base est parfois différent selon le prestataire d’envois.
Sendethic (anciennement Message Business) utilise une liste orange.
Ces personnes se sont inscrites auprès de Sendethic pour ne pas recevoir de messages de leur part.

Néanmoins, des prospects chauds ou des clients susceptibles d’appartenir à votre base peuvent ainsi ne plus recevoir de messages de votre part.

IV Les conséquences du changement

Dans tous les cas, un changement nécessite une nouvelle formation ou du temps pour prendre en compte la nouvelle plateforme.

Pour ceux qui utilisent des emails automatisés, des séquences, il faudra les intégrer dans le nouvel outil et les tester.

Enfin, l’écosystème utilisé avec les connecteurs est à reconfigurer quand ils existent (exemple les scenarii Zapier)

Conclusion sur le changement de son prestataire d’envoi

Le changement de son prestataire d’envoi devient de plus en plus complexe au fur et à mesure que votre expertise en email marketing se développe.

Il est donc essentiel de bien dimensionner son outil d’envoi lorsque les séquences d’emails automatisés commencent à se mettre en place. Le problème est identique lorsqu’un écosystème avec des connecteurs a été créé.

Tout dépend donc de la complexité de vos envois.

Pour conclure lorsque vos envois s’effectuent plutôt sur des adresses françaises, privilégiez un prestataire national à un prestataire américain, votre délivrabilité est meilleure.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à la fin. 
Des interrogations sur le sujet : décrivez votre problème pour être recontacté 

Comment améliorer la performance de ses campagnes d’e-mailing ?

10 réflexions sur “Quand faut-il changer de plateforme d’envoi de campagnes d’emailing ?”

  1. Merci Diane pour cet article. Il faut en effet de sérieuses raisons de changer de plateforme avant de se lancer. Et comme tu le dis très bien : « le changement de plateforme plus en plus complexe au fur et à mesure que votre expertise en email marketing se développe »
    Et j’ajouterai, plus on personnifie sa plateforme d’emailing et plus le changement sera difficile !

    1. Merci pour cet article complet sur le sujet. Je partage la vision de Guillaume sur la difficulté du changement. Il est parfois difficile de se rendre compte de tous les impacts avant d’avoir des retours négatifs. On peut finalement se rendre compte que le choix n’était pas bon après avoir fait le changement

  2. Et bien j’hésitais à tout mettre sur Podia, mais je pense que je vais quand même garder Mailerlite qui est vraiment sympa. Merci à toi Diane pour ces articles toujours très complets.
    Un jour, pourrais-tu faire un article qui note en fonction de certains critères les différentes plate-forme de mailing ?

  3. Je me retrouve dans le cas 1.2. Les séquences automatisées de systeme.io sont trop simplistes pour ce que je veux faire, je compte passer sur ActiveCampaign lors de mon renouvellement !

  4. Diane, ton article sur le changement de plateforme d’emailing est un véritable guide pour naviguer dans les décisions complexes que cela implique. Tu as brillamment détaillé les situations où un changement est judicieux, soulignant l’importance de l’évolution des plateformes, la gestion des séquences automatisées, et l’impact du prix sur nos choix. L’accent que tu mets sur l’écosystème et l’importance d’un support client réactif et efficace résonne particulièrement avec moi. Tes conseils sur les moments où le changement n’est pas conseillé sont tout aussi précieux, offrant une perspective équilibrée et réfléchie. La manière dont tu démystifies le processus de sélection et d’adaptation à une nouvelle plateforme est d’une grande aide, et tes idées-clés sur les statistiques et le traitement de la base fournissent des nuances essentielles à prendre en compte. Merci pour cette lecture éclairante et pour les réflexions qu’elle suscite sur l’optimisation de nos stratégies d’emailing.

  5. Bonjour Diane,
    Merci pour cet article instructif et aussi pour les points à regarder si on veut changer de prestataire ! Quand on ne connaît pas forcément très bien le sujet, on n’y pense pas vraiment et on ne réfléchit pas suffisamment !
    J’ai aussi bien apprécié le « cas n°4 – L’écosystème ». Je n’avais pas pensé non plus à utiliser d’autres outils avec mon prestataire actuel. Ca élargit le champ des possibles !
    Merci encore pour toutes ces informations très utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut